Brouillons 08 /21

septembre 11th, 2021 § 0 comments § permalink

L’odeur acide du monde, dans le cyprès
Dans l’artère féodale, tu évites mes mains
Tu tranches sur la vitre ce qui était dans les sangs
De mon cerveau, tu broies ensuite le métal de mes tempes
Mes yeux sont si las de ne toucher la guirlande
Ils emmuraillent les restes de la prairie où j’ai bu
Des litres de bières, où j’étais dans le clair soleil
Et dans la verrière qui n’est plus

Where am I?

You are currently viewing the archives for samedi, septembre 11th, 2021 at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • septembre 2021
    L M M J V S D
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930