octobre 31st, 2021 § 0 comments § permalink

JESUS CHRIST SEIGNEUR

Dans les trombes grises de la vie
Sort la croix magnificence détresse
Du cœur de l’homme où l’on boit
Les grandes richesses qui ont su dans le gris
Forcer les terres pour arriver au terme
Des ciels où l’on subit encore
Les orages et les liants

Les peines des grandes plaines
Assoiffées par les forces des lianes
Le christ soutient parfois les détresses
Qui communiquent ensemble vers des jours
Meilleurs où l’on entend le bruit des promesses
Et tremble d’une félicité à venir

Il nous soutient et ne laisse rien s’éteindre
Dans les tendres muscles à venir
Du soleil et d’un bonheur plus pur
Que les chaines qui s’installent
Dans les relations humaines de serfs
Et de seigneurs

octobre 31st, 2021 § 0 comments § permalink

R.

Ta sensibilité est tant une, intangible
Qu’elle a joint un monde où oscille
Le tendre soleil cérébral
Les vacuités de l‘âme dissimulées
Dans le cœur seigneurial d’un arbre
Le feu des marées qu’obtiennent
Les seules félicités

Les vacuités de l’âme dissimulées
Dans le seul corps énamouré
L’animal supérieur à toute divinité
L’universel charme
Rejoint d’autres méandres
Mélancoliques et spacieux
Merveilleux et étranges

Les vacuités de l’âme
Vers ce corps en feu qui n’est plus
Qu’un amas de grandes originalités
Qu’on narre dans les bibles et les livres proscrits
Cette unicité de l’au-delà
Qui se pâme sur terre

octobre 25th, 2021 § 0 comments § permalink

CHRIST

Le christ parfois entre dans ses calvaires
Et nous montre sans aucune douceur
La croix imposante de ses forfaits
Il trône dans l’iode de l’air
Les ardoises, les pierres et la tuile vernissée
Touchent encore les bleus et les couleurs du ciel
Lorsque lui tient dans les gris
Les douleurs qui pissent sur les parterres

octobre 19th, 2021 § 0 comments § permalink

AREOPAGE

Quand tu courais
J’avais l’impression qu’en cette banlieue pavillonnaire
Malgré le bruit qui dévastait parfois
L’onde sonore où nous étions
Les feux fusaient dans des abnégations
Mais le son et le cercle de ces fusées
Décollaient d’une piste qui était proche
Et les bordures des demeures et des toits
Etaient ciselées dans l’émoi encore instable
C’était à l’approche d’un nouveau millénaire
Les cerveaux avaient encore de la joie
Dans leurs lobes tandis que leurs yeux
Ecarquillaient l’opprobre humaine
Pour faire une autre piste encore
Que cette clémence cérébrale

10/10

octobre 15th, 2021 § 0 comments § permalink

CBD FLOWERS

Ma belle ma précieuse
Je ne voudrais pas dire que tu es une femme
Mais quand ta légalité m’ausculte
Tendrement tu décris les cercles
De cette fille que j’ai vécue
Tu viens comme la traverse et en ce jour
Les paradis aussi sont légaux
Il y a de sombres personnes dehors
Agglutinées vers un vide qui ne leur appartient
Mais c’est la rançon du plaisir qu’on ne nous comprenne
Pas du tout, s’ils savaient
Ils aimeraient tant qu’ils sortiraient de l’ignorance
Mais en ce jour CBD FLOWERS
Tu es comme la femme que j’ai vécue
Dans l’empire qui souffrait encore
Pour alimenter la beauté de ses ténèbres
Et les seules lumières sont sur le glas
Et la pureté d’un réverbère en plein
Jour en pleine écharde

octobre 13th, 2021 § 0 comments § permalink

La grande néante

J’aimerais dire cet empêchement
Solitude qui puise dans les plus sapés
Des fondements qui naissent ensemble dans les tempes
Et dans le brouillon d’un malaise éternel
Il ne saurait franchir de barrières ou de butoirs
Dans cette vie dont les images et la douceur
Figent dans la carapace de l’animal
Les dangers d’une singulière maternité
Malgré l’aide des voix et des présences
Le bruit des cours et des mouvances
L’hypothétique champ de givre

octobre 12th, 2021 § 0 comments § permalink

FAUSSETE

Faux paysages intellectuels
De nos campagnes
Campagnes de merde françaises et pire
Campagnes germaniques
Où le tout de l’esprit transparait
Dans l’orée des bois
Fausse sauvagerie stérile
Faux entier depuis que les hommes ont chanté
Cette prétendue nature
Qui est un ersatz de pensée
Une intellectualisation néante
Aux portes des enfers de l’esprit

Rien de vrai mais le grain
A-t-il pu offrir une autre chose
Que ce faux balbutiant
Dans les grandes tempes et les livres
Jamais écrits plutôt que ces désirs
De sénieurs hygiénistes
Ces princesses à la noix
& maïs transgénique

Vous êtes-vous déjà noyés
Dans la sauvagerie.

octobre 11th, 2021 § 0 comments § permalink

COMMUNAUTE

La communauté s’élance
Dans le sang troubadour
Des veines saillantes de la colline

Derrière l’épaisseur de mystère
Une intuition sensible
Dessine des serpentins meilleurs

Les parterres intériorisés
Les verdures comme des liqueurs
Les sons qui se fixent sur leur épaisseur

A l’apogée d’une cire, tourne
La grande mélopée et le rien rêveur
La culture aux abois qui n’est

Pas encore définie par une quelconque
Instance mais délicieusement
Sa saveur s’étend sur les ardeurs

Sur les arbres et ce qui de verdure
Brûle les lignes de crêtes
Et les vals obscurs

Là pas de souffrance, la communauté
Indicible entreprend son chemin
De vigueurs et de synapses

Sur les allées indéfinies d’une politique.

octobre 7th, 2021 § 0 comments § permalink

BALLON

Il y a une sécurité
A être dans le creux noir du ballon
Dans le noir qui intériorise les divers éléments
Quand la course à la mélancolie
Dévalorise les choses et que tiennent
Les bâtons de cette musique
Les pilotis de cette maison

Dans le ballon noir lévite
La si belle qui tient aux dents de la scie
Elle s’escrime à paraitre dans le corps
Et le sens du dehors, des croutes terrestres
Des villes et des matières premières
Dans une grande irréalité

Une grande déferlante et une époque
Où grandissent les économies

Where am I?

You are currently viewing the archives for octobre, 2021 at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • octobre 2021
    L M M J V S D
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031