juin 6th, 2021 § 0 comments § permalink

Rouge
 

Celle dont j’ai vu le visage
Avec cette irrégularité des traits qui prenaient
Comme les tempes voisines d’une respiration
J’ai escompté de cette morte nature quelque chose
Qui parait résoudre certaines énigmes
La force et la mouvance d’un épiderme rouge
Par endroit laisse voir les capiteuses nations
De la terre, et d’une grève malléable
Ainsi que d’autres sources premières
Il n’y avait plus de psychologie
Qu’une planète vivante qui se surajoutait
A l’esprit et aux plantes

Ne rien être, que ce seul palais qui ne se dit
Autrement que par des mots figés mais
En son esprit étaient des liquides qui chutaient
J’étais encore dans le flux et la vase
Qui trainent sur la chaussée

juin 6th, 2021 § 0 comments § permalink

 

Le désarroi, qu’ausculte adèle
Dans les doucereux phénomènes
Je le vois comme la grande venue des eaux
Qui s’étalent sur les mémoires,
Et les couteaux des diverses marres
Les océans qu’on abrège
Dans le temps déliquescent
Des nombreuses bières
Dans la célébrité amère
Des verres et des cinglantes lumières
Dans la trombe de l’espace
Dans la cognée d’asphalte
Dans la misère humaine
Subsistent les ornières

Les magies concrètes
Les vases qui se déprennent
De la violence des sages
Et de la folie qui ne vit
Que dans l’apparence des jours

Where am I?

You are currently viewing the archives for dimanche, juin 6th, 2021 at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • juin 2021
    L M M J V S D
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930