janvier 7th, 2021 § 0 comments § permalink

HISTOIRE (2)

 

dans le fond lové
l’éternelle histoire suit son cours
et demeurent intactes les veines saillantes
les minéraux et les coquilles
on mange et jeûne dans la prairie qui souffre
on dort et quand une charge s’éveille
on quitte le plasma des vertus
autre chose vient à son terme
que les distances et les arcs
des églises en leur pierre

on mange encore l’aiglon des nuages
l’aigrefin des ciels

janvier 7th, 2021 § 0 comments § permalink

HISTOIRE (1)

 

Dans le fond lové
il y avait le sentimentalisme
depuis que l’esprit salubre a quitté
les demeures de grains et de vents
le fond s’est plié au temps sans saison
de la pluralité

janvier 5th, 2021 § 0 comments § permalink

LA GREVE

 

Au moment le plus ténu
le plus indescriptible de la ténuité
l’orgastique est selon
les voies que d’autres âmes et corps
et chairs ont insufflé aux générations
dans le tumulte des dieux
qui ont voulu que naissent
et que s’épanchent
seins et jambières
guêtres d’étalons

dans le fruit naissant du monde
s’émiettent désirs et fictions
d’êtres originaires
qui s’alimentent selon
les lois de la grève

02 / 01

janvier 4th, 2021 § 0 comments § permalink

NOYAU

 

je me dis que c’est le fond du noyau
qui identifie un acte
c’est le fond de la cage thoracique
et c’est aussi le long contour qui est un fleuve
transformant les herbages
en d’obscures prairies
où meurent les pulsions scélérates
où meurt tout désir de ne pas être autre chose
qu’un simple noyau

s’il n’est rien il peut cependant être tout
ce qui se diffuse dans les longues toiles
et les herbes tellement porteuses
qu’elles sont la seule ligne ou meurent ensemble
toutes les digues suprêmes

janvier 3rd, 2021 § 0 comments § permalink

ASCENSION

 

j’avais bu d’autres corps dans cette même journée
encore on voyait le lait sur les commissures
et sombraient dans les réseaux invisibles
la trajectoire et la destinée communes
le bien souverain de l’échange
avait les mains dans le fond et le puits
que dessinent les dents et les gencives
ce n’était plus soi seulement
mais une divinité qui à chaque battement
devenait l’objet de ses pensées
ses volutes dans les champs lavés du ciel

le sens ultime enfin, libre
de se consacrer à ses seules racines

janvier 3rd, 2021 § 0 comments § permalink

PARENTHESE DEMOCRATIQUE

 

dans un temps où le dictateur
avait mis entre parenthèses le temps
pour concourir à une régénération
les hommes se souviennent maintenant
de ce manque d’appétit qui les marqua
et cette privation où ils se concentrèrent
sur un vide vacant
et une maigre espérance

jachère livide du temps
où l’on fonctionnait comme des souris
abreuvées d’une légère souricière
mais oeuvrant nécessairement
à bâtir le monde nouveau

et cela aussi est l’amour

janvier 3rd, 2021 § 0 comments § permalink

LES HERMETIQUES
 

Chez certaines femmes qui ont lu des livres
tout est immobile
comme des vaches qui paissent dans des prés
elles savent comme est hautaine la nature humaine
et du reste, stagnent dans les fournaises de l’âme
immobiles comme des colchiques
elles sont mammifères échoués sur les sables
ce qu’elles veulent, ce n’est plus ce qui se mesure
et n’a la valeur d’aucun produit

elles paissent et stagnent comme des vaches
dans une longue demeure et dans les charges anciennes
de chambres vacantes et de plomberies
elles aiment à être banales
devant des comédies et des séries infantiles
elles imitent le diable
quand elles n’ont qu’une vieille intuition
des significations passées et des désirs de l’homme

elles attendent que viennent une chose d’ailleurs
en laquelle il ne sert à rien de croire
elles ne sont ni damnées ni luxuriantes
mais leur corps a une chose qui parait grand, et fort
et dont personne ne s’accommode

janvier 2nd, 2021 § 0 comments § permalink

GRAVITE DE LA LUMIERE
 

Dans la lumière du petit matin
quand viennent les premières folies de jour
j’angoisse le travailleur du matin
je rejette ton bras qui m’a tant
m’a tant épris mais ce corps n’est plus
qu’une machine sociale je rejette l’évidence
te dis, maintenant il faut dormir
les choses ont le sérieux et la gravité
de tous les lits du monde nous avons
vécu la nuit ou des semaines nous avons
avant le jour consciemment épris la durée
maintenant roide et froide est la nuée

mais pourtant dans ce vrai mélancolique
seulement aime le monde
son poids, et son rejet la vérité de certains coups.

décembre 30th, 2020 § 0 comments § permalink

L.

 

dernière étoile montante
de l’inéluctable sève de la poésie
toi, dormante dans le plein ciel
de l’agilité
toi fulgurante qui nais ainsi
qu’un diadème
ou bien une écluse
toi dernière nommée
je ne chanterai pas
ce qui est ainsi dévoilé
mais l’obscure façon
qu’ont les choses de se renouveler
dans le monde du vide
des haltères s’aiguisent
dans la pression
et le muscle sans cesse habitable
de l’écluse
d’un ciel nouveau de la roue
d’une destinée
battant les sphères
dans les serres de l’agilité
et dans le contour
d’une fraternité
qui se nomme désir

décembre 30th, 2020 § 0 comments § permalink

EQUIVALENCES
(A Valery Larbaud)

 

Ô ma belle nature tentaculaire
il y a encore en toi un reste d’urbanité
tu sembles grésiller comme le font les villes
et charger l’air d’une béquille citadine
tu sembles plus triste encore
et te recueillir
dans les champs sveltes et les traces de pneus
sur des boues nouvelles
tu sembles par le blé faire quelque voile
sur l’échine d’une autre terre

nature proche, proche dédale de somnifère
nature, sur le devant et les côtés sont des tristesses vaillantes
personne ne t’a vue que moi
les riverains sont occupés à des affaires qui ne t’intéressent
que dans les chantiers qui éventrent ton atmosphère
nature proche, est-il une oeuvre qui soit tienne
une grande oeuvre corporelle et saine
qui travaille le long de tes rivières
saines comme fêtes anciennes

mais tout est triste quand se construisent les demeures
tout semble loin d’une autre cité subalterne
que j’ai connue dans un plus grand bonheur

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
    • Florian dans
    • Timothée dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    janvier 2021
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031