mars 19th, 2019 § 0 comments § permalink

 

Il y a tant à attendre
Face à la toxicité de la terre
Les choses toxicomaniaques sont dans le sang figé
De la statue de l’esprit
Mais elle sort de son amphore et passe au crible
La demeure et le vent qui la chasse
Elle fait de la terre le venin distillé
Qui fit des premiers jours
Le lopin où le lustre se glace

Toxicité, démangeaison
Où l’esprit dans son ampoule
Voit le liquide dispersé
Qui s’est déversé dans un égout
Et dans un marbre jeune
Où la souffrance d’une veinule est encore présente
Dans le drame de l’esprit
Qui git au cœur, et au corps qui a tout vu
Toxicomanie de la terre
Et belles amphores belles envolées
Vase qui se brise
Et toujours le lichen des forêts

 

C’est d’avoir lu, ce qui te ressemble
L’esprit fugitif, dans l’univers des esprits
La chose intime qui lie
Et frappe encore
Un ombilic qu’on ne cesse d’entendre
Surgi avant l’heure
Quand encore on stationnait
Là où les bébés vont naitre
Car c’est de la mémoire qu’il s’agit

Toxicité, et non peut-être pas
Simplicité qui se conjugue à la poussière
Dans un triste lit où l’on a dormi
Ne rien faire qu’avoir vécu
Elaborer le sentiment de naitre
Dans le lit spongieux, le lit cassant
Les choses ne sont plus les mêmes
Quand le rebord écaillé d’une fenêtre
Ausculte l’esprit dans un profond soupir

Je n’ai rien dit pourtant, de ce qui m’est arrivé
La drogue, le vent, la sexualité
Les tabous qui éclatent et rien qui ne vient
Qu’un trauma dissipé ou une flèche meurtrie
Dans la bouche de la concubine.

Brouillons

mars 19th, 2019 § 0 comments § permalink

Pleurs.

Pleurez comme des amas de viscères
Et comme des concrétions calcaires
Pleurez dans la psalmodie du monde
Et dans la dévastation planétaire

 

 

Mémoire.

Erectile, comme des ventouses de poulpes
Dans le violet des nébuleuses de la mer
Les volcans ont des fumées élémentaires
Sur le terroir évanoui de l’aube

Au temps où le sable était souverain
Enzymes et cratères faisaient l’amour

 

 

Tu rêves d’une palme qui au loin
Déchire la croute terrestre. Et c’est cela le souvenir
Et c’est cela la liberté
C’est un écrin qui se voit
Dans le ventre subalterne du monde
Le devenir terrestre des graines de fraise

 

 

Tu as l’air d’aimer le changement
Tout à l’heure une pièce maitresse prenait les eaux
Maintenant des mains et des cils endurcis
Percutent la cloison et la peau d’un tambour
A cessé de battre.

 

 

Mes bras pleurent
Et la tendre texture qui colle aussi pleure
Dans le sens du dénivelé
Qui touche aux splendeurs fines
De la matière et de chutes d’eau
Cela ne veut strictement rien dire.

Je pleure pour des choses anciennes.

mars 17th, 2019 § 0 comments § permalink

 

Exténué d’avoir à souffrir
Ce même sursis de monument funéraire
J’emploie la pierre et le ciment
Le béton des surfaces modernes me comble
D’un sentiment total et de sa ligne imaginaire
Les pans rectilignes ont poussé
A d’avantages de rêves que les longues ères
Où l’on bâtissait des pyramides
Les cathédrales sont des fioritures de rêves
Mais le béton a le besoin de dire comme
Il est nécessaire de diviser

Exténuer la parole des anciens.

mars 8th, 2019 § 0 comments § permalink

QUANTISME

 

Je savais que mon corps était celui d’une plante aquatique
Elle frisait quand venait mordre le requin
Et soutirait à ses dents
Le tranchant de l’espace qui la confondait aux fonds
L’espace faisait d’elle toutes choses qui sombrent
Belle plante aquatique, je la devinais
Et j’ai eu l’idée de la science
Pour la définir

mars 6th, 2019 § 0 comments § permalink

 

Les chevaux sont alignés sur le dos de la page
Tout est élimé
Les chevaux teignent de leurs crins
Les cannelures du sable
La dangerosité
La texture des monticules
Les charges aplanies

mars 6th, 2019 § 0 comments § permalink

PROGRES

 

Des corps stéréotypés
S’avancent dans l’amalgame
D’un magma frustré qui ne change rien
A la pesanteur du monde

Et ne délivre les gens des corvées
D’être des poids dans la pesanteur du monde

 

Maugréer de n’être rien qu’un poids qui pèse
Dans les nuées néantes de la science
Dans la stupidité virtuelle
Être la cible d’un faux mouvement
Et rien n’avance ni n’entre dans le monde
Qu’un cerveau qui ment
A chaque seconde.

mars 2nd, 2019 § 0 comments § permalink

LACTESCENCE

 

Tu sais c’est vraiment dans le lait
Que naissent les confusions
Lactescence du doute et de la pénétration
Opacité, du règne où iguanes
Se délectent du champ qui pénètre

Ni cisaillé
Mais oublieux et serein
Lacté comme l’est le lait oublieux du doute
Et comme l’arachide vient
S’arracher à la limite
Où rien ne présume d’une quelconque
Fusion avec l’opacité
Que le règne d’iguanes
Et de vérités étalées
Sans l’ombre d’un doute.

mars 2nd, 2019 § 0 comments § permalink

 

Je sens une fracture
Entre le monde de Kerouac
Le monde de la belle étoile
Le monde des cailloux
Des grèves caillouteuses
Où l’on a semé le camp
Et le monde psychologique
Où l’on a fichu le camp
Du monde caillouteux
Et du monde stellaire.

février 18th, 2019 § 0 comments § permalink

VILLE
 

Voici la ville superbe
De là viennent, les impressions surannées
Du lait de juillet. L’INVISIBLE est trompeur
En lui rien ne se satisfait
Qu’une puissante allégorie
Et qu’un puissant ensablement
Rien n’est visible sous la peau de l’être humain
Qu’une tête d’épingle

Savoir passer, par le chas
Et se sentir méticulé
Se sentir dans la mansuétude
Du grenier du monde
Le sentiment dépressif
Sème parfois des inventions
Qui sont ce chas par où passent et viennent
Les dangereuses raisons

février 10th, 2019 § 0 comments § permalink

 

L’homme ne pense aucun concept
Il n’a rien à faire avec la nature
Son seul concept est lui-même
Sa seule nature est de ne pas lui appartenir
Anomalique et génial
Il gravite sur une couche cosmique
Sans n’appartenir à rien
Qu’à une protubérance
Naturelle, mais géniale.

Tout en étant à l’écart des choses
Si ce n’est ses seules choses.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
    • Florian dans
    • Myrtille dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    mars 2019
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031