novembre 14th, 2021 § 0 comments § permalink

OUI

J’éjacule diaphane dans toutes les bouches de nacre
Toutes les bouches serties de fer je les caresse
Avec le jus qui se dissémine dans la fosse
Avec le pouvoir d’enchâsser des êtres amaigris
Dans le jus de la naissance et je conduis
Au fait de la gloire ceux qui se prennent
Dans les bras du lait caillé de la conscience
Je suis au terminal de l’échappée
Je suis dans la grande panique retournée
Le monde complexe crache ses intempéries
Dans le grand calme de la pièce

Les figures que j’ai su être ouvertes
Par la comédie de l’instant et leurs pores
Toutes aussi fécondes en naturel que les jours
Le oui les transportait dans la grande vie
D’être un désir béant dans la contradiction des nuits
Le oui est un bouton qui s’ouvre
Et des traces sur le visage

Where am I?

You are currently viewing the archives for dimanche, novembre 14th, 2021 at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Cézanne dans
    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • novembre 2021
    L M M J V S D
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930