Michoux

avril 15th, 2012 § 3 comments § permalink

Michoux a cru un temps à la poésie, la belle, la très belle poésie. Pas celle qui saute aux yeux, vous savez, celle qui remonte à la surface.

Le voilà démuni de ses forces. Rabougri comme un chien, chancelant comme une flammèche.

Hier c’était la grande, la belle, la fugitive, aujourd’hui c’est la biscornue, la trépassée, la rapetissée.

Le voilà tassé sur ses genoux, à médire envers ceux qu’il a aimé. Sa connaissance n’est plus que simple conscience cloîtrée dans un coin. Il n’apprécie plus rien.

Michoux se souvient, vaguement, le soir, puis oublie, définitivement, à la tombée de la nuit.

Discours de l’ennui

mars 4th, 2012 § 0 comments § permalink

la cloche amène. la cloche, laquelle ? et le vomis des cieux, le tendre vomis, rien à dire. et alors ? alors les choses vont leur train. et qu’y a-t-il à en tirer ? pas grand chose. les choses vont leur train.

ennui du dimanche, ennui du rien. je ne souffre plus, je fume, nulle part et ne souffre pas. nulle part et ne dis rien que le vomis du nuage, le velouté, la bonne flore intestinale toute faite du velouté. vraiment rien.

la poésie contemporaine est la poésie de l’ennui. c’est fini l’enfer du poète, maintenant on poétise l’ennui. le millier d’ennuis vous fait un beau vomis de coquillettes. le poète édité est tiré d’affaire. le poète aux coquillettes.

Un peu de pastis / Le temps qui passe

août 11th, 2011 § 0 comments § permalink

Cette histoire du temps qui passe, j’entends par là le vieillissement, cette histoire n’est en définitive qu’une supercherie.

Pour la raison qu’il est tout à fait possible par des moyens naturels de répéter l’instant voulu.

Le dernier désir

juillet 28th, 2011 § 0 comments § permalink

J’aimerais prendre le large. Partir en barque, siffler le capitaine d’un rire maniaque et décéder dans ma pénurie, mon avarie sociale. Qu’on hurle de pitié d’un sourire affecté à vous glacer : je le mérite. La mort aussi serait incisive et j’espère une tempête en pleine mer, que ça gueule des roulis d’eau, des vagues géantes, à la manière d’un de ces tableaux expressionnistes : mais l’effroi est d’autant plus – dix mille fois plus – anéantissant dans la réalité que j’envisage. J’aimerais par ailleurs échouer quelque part des mois après la dérive.

Au préalable j’envisage une nuit à la belle étoile dans une palette en noir et blanc, avec une sorte de rétrospective de mes quelques attaches pour consolation. Dormir si cela est possible, m’endormir les joues mouillées dans l’odeur du varech d’hiver, à l’aise dans un sac de couchage malgré la gêne des galets. Au petit matin je prendrais la barque solitaire.

Espérons un peu pour le grand départ, ce sera le chant de l’immensité et du petit moi réduit à rien. Les grelots de la folie, l’angoisse, l’eau de mer. Réduit jusqu’à outrance. L’ivrogne et la mer. Au large, au bout de la mer. Viendrons l’apogée et le combat au grand jour, dépouillés de tout, seuls avec la mer. Viendrons les larmes, l’impitoyable cohorte d’eau.

Le cri aussi.

Un peu de pastis / Les joies de la division

juillet 5th, 2011 § 0 comments § permalink

Vous nous voyez très justement figés, raidis, cassants : il n’est question que d’une ruine : le chemin direct vers un autre temps, celui de la grandeur d’une ruine, et celle-ci est tout autant au-devant.

Nous sommes ce qui n’a jamais existé dans vos repères et vos mécanismes, vous vous plaisez à proférer les poncifs d’un homme commun à tous et dans chacun, c’est un mensonge, un vil mensonge qui se répète d’histoire en histoire mais toujours décelé par le juste, le penseur ou le marcheur de nuit.

Un peu de pastis / Pensée chrétienne

juin 11th, 2011 § 0 comments § permalink

Tout est néant, tous se valent, tous méritent l’amour du simple fait de leur existence, toute hiérarchie est une absurdité. Cependant voilà qu’on nous greffe une morale froussarde sur cette considération première.

Where Am I?

You are currently browsing the Drôleries category at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Timothée dans
    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    septembre 2020
    L Ma Me J V S D
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930