Claire Ceira

chemin/camino

par claire le 19 mars, 2019

je voudrais t’écrire dans l’intervalle
entre le français
et une langue étrangère,
te décrire l’endroit que j’ai vu hier :
un caniveau et le dessin
rapide et sinueux
que faisait l’eau qui dévale.

remontant la rue dans le vent froid
j’atteins le portail de bois marron
l’allée de pierre et le porche
je regarde le jardin puis j’entre
j’accroche mon manteau

et recommence à traduire les poèmes
simples comme des gouttes de pluie
que tu as écrits il y a deux ans
– en marchant –

Laisser un commentaire

Required.

Required. Non publi.

Si vous en avez un.