mai 20th, 2022 § 0 comments

TEMPLE

La grande orée, il m’arrive
D’être à ce point éloigné qu’un millésime
Entre dans les veines et le petit sang
Ne colle aux traverses et la marge
Des jambes en marche se délite
Dans le visage des marées

Je ne dis pas ce qui tient en déclin
La plus fine ramure et l’aile aux abois
De la marche et du mouvement
Des terres et des liens qui gravissent
Le temple et sa manière plastique
D’exténuer à tout va

Le sentiment sensible

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Cézanne dans
    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • septembre 2022
    L M M J V S D
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930