décembre 18th, 2021 § 0 comments

HIVER

Finalement l’hiver on a plus de souvenirs que l’été
On tente de basculer dans le diadème
Qui nous maintient à l’orée de la mémoire
On est soi comme sur le point et la virgule
Où s’élancent les buées
Les tentations
Qui nous ravissent aux parois des murs
Et s’acheminent dans une certaine
Eclosion des rumeurs

Non c’est vide on n’entend rien
Mais la division subtile
Des sens s’écartèle
Anesthésié au monde
Pour toujours le teint fondamental
Des leviers qui nous possèdent

On est prévenu que dans l’organique nature
On se tue et on aime
A recouvrir l’hiver et le squelette
D’une hypothétique chair

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Cézanne dans
    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • juin 2022
    L M M J V S D
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930