décembre 9th, 2021 § 0 comments

SOUPIR

Tu as fait le plus beau soupir que j’ai entendu
Vraiment c’était un petit monde parvenu à son terme
Une tristesse qui n’était pas seulement orientée
Vers une déception mais avait les granits
Et les cristaux de sable qui sont indéfiniment
Les mêmes apogées et les mêmes cires du réel
Le monde était en déroute si bien que tu avais
Echoué mais c’était la victoire des âmes fragiles
Et dans le tombereau de la brutalité
Un seul mouvement de cet air expiré
Avait grossi et maintenant stagnaient
Des marais troubles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Cézanne dans
    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • juin 2022
    L M M J V S D
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930