février 27th, 2020 § 0 comments

 

on aurait dit une beauté négative
touchant au clairon de la conscience
inaccessible azur mallarméen
dénudé comme une aurore rousse
méchanceté des éléments
qui font des accroches sans fond
où l’on essaye dans la beauté nue
de se laisser effondrer par les cryptes
du soleil et d’un été qui vient
élargissement, fondation des colonnes
qui n’ont subsisté que par leur chair
dans l’épreuve du temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    mars 2020
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031