décembre 4th, 2019 § 0 comments

 

parfois il faudrait un appareil respiratoire
pour oublier et mourir
dans le sentiment de la plaine
déserte et brûlée
où la chair de la terre quand même absorbe encore
de la pluie comme un savoir
une aubaine pour la respiration
une façon de donner à la joie de mourir
d’autres verbes encore que celui de la glaciation
car il semble que mourir est la dernière obligation

ce sont des terres abstraites aussi
pourtant elles ont le sens familial et social
d’un combat qui est venu à son terme
ou seulement la manière qu’a la vie de se mesurer
à l’élaboration d’un système
qui s’est couvert de sa chute
pour demeurer dans la dissolution de ce sable
autrefois granit
maintenant aussi tel les éponges marines

tel des cuvées qui respirent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    décembre 2019
    L Ma Me J V S D
    « nov    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031