novembre 25th, 2019 § 0 comments

 

Matin, matin
il n’y a pas de ciel ou seulement de la boue
mais une clairière peut-être
la combinaison de ce qui fait soi
en tant que lianes, lingots sans valeur
et clameurs clairsemées
silence d’équations où la montagne
indélébile du silence
l’hiver blanc grelottant
lorsqu’il est un soleil
et la charge sans pensée le diamant
inaudible secret de bonheur
de souffrances retournées
et de perles manquantes pourtant
diffuses

les régions et matériaux
qu’il ne faut usiter par le langage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    décembre 2019
    L Ma Me J V S D
    « nov    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031