juin 24th, 2022 § 0 comments

Le bonheur.

Le matin où l’air clair m’a fait croire
Qu’il n’y avait aucune boussole en moi
Mais des rebonds incertains
Ce serait le bonheur,
De prendre des coups qui surviendraient
Des heurts
Pour un plaisir amplifié
Pour une nourriture et une exaltation supplémentaire
Des coups qui seraient le tumulte de la vie
Les ossatures et la poudre des os
Le plancton

Et le rêve élancé, émacié
Mais toujours supérieur
Ce serait le corps adolescent qui prend les coups pour le bonheur
Et le tumulte pour un tremplin
Jamais rassasié de la suite qui vient encore
Là directement
Dans les fossés des prairies et les trous des tuiles
Là en ville

Ce serait une maison d’oiseaux qui battraient
Tous d’une aile comme une batterie géante
Des nids de poules sur la route
Et des océans vainqueurs sans date et sans âge
Seulement des mouvements
Des directions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Cézanne dans
    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • août 2022
    L M M J V S D
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031