novembre 26th, 2021 § 0 comments

HIVER

Belle maghrébine tu évolues dans de la gelée
Pour les chiens avides des rues, on te donne
A manger le bouton ouvert de l’air du dehors
Tu t’exposes dans l’épiderme assoiffé des grenades
Des pigments et des grimages malades
Substitués à la géographie bancale du désir
Tu gueules par le rêve ce qui n’est plus que soi
Dans la bouche du grand cru de l’hiver
Tu t’écrases dans le devenir qui se plie
Aux dernières branches nues

Puis s’exaltent les absences et leur gel
Si ténu que rien n’a vécu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • janvier 2022
    L M M J V S D
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31