O. (02.06.21)

juillet 22nd, 2021 § 0 comments § permalink

O.

Ombeline, ma chair comme les dunes
Prennent sur le mal le parfum des cimes
Des nues de ciment et de l’angoisse matinale
Quand se dévoilent les rigoles et les réclames
L’exposition de l’être au soleil
Et que les muses prennent possession du désir
Le rêve parait une liqueur amovible
Sur les essieux de paradis plaintifs
Et les méandres des cieux qui se rétractent

Dans la carapace où nous sommes logés
Ton rêve ainsi qu’une monnaie spécieuse
Achète les places et les sièges d’un théâtre
Où nous voyons des cieux de plâtre

Where am I?

You are currently viewing the archives for jeudi, juillet 22nd, 2021 at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Abigaelle dans
    • 4ine dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
  • Archives

  • Catégories

  • juillet 2021
    L M M J V S D
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031