octobre 24th, 2020 § 0 comments

OCEANO NOX
 

ton soleil où se déposent quelque part
des ramures célestes de brièveté
des échancrures de magma
toi simple babil de tendres dieux
et feuille qui étonnement a pu être
une nature recouvrant les cieux

d’autres désirs encore
que ton seul élan et ton seul squelette
transparence où sont posées
les gazes et les manifestations
d’une supposée planète

débris où le levain a pris
sans même savoir que tu es l’unique ramure
et l’unique feuille chue
ma fêlure se donne à toi comme une fenêtre
sur des champs et des postures
sur la disparition de l’être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Timothée dans
    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    novembre 2020
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30