janvier 15th, 2020 § 0 comments

 

Je suis par-dessus le caniveau
par-dessus le parapet
les mots sont des huitres malsaines
les chevelures de filles certaines
sont des coins dans les huiles
et des serrures toujours fermées
comme des mers ratatinées
je suis par-dessus l’armoire
un être hybride de pierre organique
je suis en dehors des cloisons
et seulement seul dans l’onde
l’onde orientale, indienne
et celle occidentale, orphique
je ne suis rien qu’un dénuement
une vapeur trop chaude et son effet
dépresseur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    février 2020
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    242526272829