novembre 13th, 2019 § 0 comments

 

Mon marteau est l’enclave et ton révolver
la manière de tuer et de circonscrire la lune éveillée
dans le tremblotement ce sont toujours les mêmes mots
de l’ourson et sa guimauve
qui fondent dans les incisives
les noirs d’un redon et les gencives
délaissées d’un mammifère et sa progéniture

ce sont les gaspillages quand je voyais
éveillé les restes encore d’une nuit à venir
et que je ne pouvais tenir
ne pouvais transcrire autrement ce palais
et cette glace et ce rêve d’une pierre
et de toute minéralité rendue à l’extase

quand voir était trop intériorisé
quand l’intuition seule déblayait les chemins véridiques
quand seulement voir était le cyclope en soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    décembre 2019
    L Ma Me J V S D
    « nov    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031