Délirium ?

avril 27th, 2013 § 0 comments

L’évolution se fera sur trois niveaux : le travail, les services, et le nombre.

D’abord le travail, tel qu’il est soumis aux avancées technologiques et au régime capitaliste, tend à diminuer par la base pour atteindre, progressivement, un sommet unique. Si bien qu’une seule personne, tôt ou tard, pourra subvenir aux besoins d’une entreprise et en récolter tous les fruits.

Ensuite, l’économie de services, services qui par extension ont toujours été la finalité du travail, à savoir l’amélioration de la vie, mais ici assujettis à un besoin qui ne sait plus se voir – j’entends par là qui ne sait plus ce qui est bon pour lui – l’économie de services aboutira à ce qu’on peut appeler un cerveau géant, qui sera maître absolu de lui même.

Il faut bien comprendre que les services d’abord recherchés pour un mieux vivre, une diminution de l’effort, sont en eux-mêmes une aliénation de l’esprit et une négation du corps, jusqu’à ce que, dans l’optique de l’économie de services, le corps lui-même disparaisse jusqu’à sa seule protubérance nécessaire pour faire tourner le régime : le cerveau.

Ce cerveau sera l’unique entreprise à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading Délirium ? at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    février 2020
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    242526272829