novembre 20th, 2020 § 0 comments § permalink

LE LOCATAIRE
 

Le dépassement n’a pas de genre ni de mode
je trouve ma voie dans la trésorerie des plantes
un suc m’affecte puis je déambule
dans l’allée où viennent les temps secs
je trouve le présage et le sinistre
plus je déménage, plus je me fais à une idée
que la terre devient plate quand elle ne puise
aux délicates rumeurs du sensible

je suis éloigné d’une autre demeure
plus vacante encore que les terres anoblies
par la présence des jeunes
je trouve dans le lait de l’histoire
ce qui vient, et me transporte
dans l’avènement encore frêle
des esquifs provisoires.

17.11 16h

novembre 20th, 2020 § 0 comments § permalink

 

Grande femme au manteau beige
les pores offerts
à la galanterie mâle
toi délicieuse désavouas
l’outrage qui m’était fait de te voir
et m’incitas comme un cornet à s’ouvrir
comme une bouche à fleurir
et le regard seulement
décrivait les cercles adverses

quand vint une situation
simulation de devenir
dans les fontes de l’après
dans un parc automobile
ou bien celui, tu sais
aux quatre magnifiques cèdres.

novembre 20th, 2020 § 0 comments § permalink

LE TERME D’UNE ANGOISSE

 
Je vois des patineurs
longuement ils patinent
dans ce centre névralgique
ils m’invitent à les suivre
dans ce terre-plein sauvage
l’air est tellement aminci
qu’on patine encore à les voir
sourire et se multiplier
sur de la glace féconde

c’est au bout de l’angoisse
qu’ils m’invitent à les suivre
et pénétrer cette demeure
de nulle part, d’aucun monde
d’une journée meilleure

Where am I?

You are currently viewing the archives for Vendredi, novembre 20th, 2020 at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
    • Florian dans
    • Timothée dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    novembre 2020
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30