Jen

février 23rd, 2011 § 0 comments § permalink

Jeune, elle était salement maquillée, volontairement, pour marquer son dédain et son anarchie. Le fond de teint débordait sur ses habits, elle affichait un sourire de phantasme et d’hébétude, de suprématie idiote. Dans la clinique elle sortait juste de sa chambre pour s’asseoir sur un siège dans le hall. Et là elle se laissait aller au phantasme jusqu’à outrance. Son rire cynique et tendre affiché sur ses lèvres – combien de temps jouera t- elle à ce jeu ? Les yeux grands ouverts, le regard fixé sur le vide, mais foisonnant. Une multitude d’images, on ne sait lesquelles. Elle regardait passer les heures et les gens. J’ai mis du temps à m’apercevoir que je faisais partie des personnes qu’elle observait avec plaisir. J’ai mis du temps à l’aimer. Je voyais d’abord une béotienne mystérieuse puis son mystère l’emporta. Elle vivait dans ce bastion du sud comme descendue d’un fleuve du nord. Elle était dans la déraison permise par le jeune âge – combien de temps jouera  t- elle à ce jeu ?

Juste avant huit heures

février 16th, 2011 § 0 comments § permalink

Je conduis. Tout défile en accéléré, je roule vite malgré que je freine abondamment. Je sais que je n’ai pas le permis et que je suis en infraction.

Avec Julien et d’autres personnes [?] nous marchons en basse montagne. Ce qui s’avère être un zeppelin devient un avion à réaction qui se met à passer et repasser au-dessus de nos têtes en vrombissant. Puis il se crashe comme je le pressentais, derrière une montagne.

Je décide de gravir cette montagne. Je suis avec Pierre. Arrivé au sommet, il me reste à franchir une dernière dentelle rocheuse pour voir au-delà, pour voir les flammes du crash. Au lieu de cela, c’est Sao Paulo et des dizaines de christs aux bras ouverts sur des monts qui surplombent la ville. Je veux les montrer à Pierre et l’incite à venir me rejoindre. Je lui dis : « ce sont les saintes.. [ ?] » Puis nous descendons. La pleine nuit du sommet et sa révélation fait place au jour. Pierre descend avec Arthur. Mais ils chutent comme je le pressentais au-dessus d’une rambarde. Je descends en contrebas pour voir.

Je me réveille.

[Ce point culminant qui laissa place à la révélation ressemblait étrangement selon une possible analyse au panorama de Notre-Dame de la Garde à Marseille]

Ce paquet gris de honte

février 8th, 2011 § 1 comment § permalink

Brusquement je fus pris d’un sentiment de honte qui devint vite immotivé : j’en oubliai la cause et ne pus la quitter. J’étais acculé en famille. Je ne savais où donner du regard, errais sur un morceau d’assiette, puis tout s’améliora, tout revint à la normale suite à ce sentiment brouillé.

Je revis le sujet et les protagonistes – la causalité – de cette brouille tenace : tout recommença. Mais était-ce bien un quelconque sentiment de honte ? N’était-ce pas une profonde tristesse, quelque chose qui m’isolait dans la présence même des autres ? Quelques uns décidèrent de partir. Il était temps pour eux : ce premier départ fut prévu, mais le second, je ne sais pas.

Et puis je réalisai que ce n’était pas de la honte mais une tristesse lancinante. Je fus sûr que cette plaie ouverte saignait à flot et qu’elle me faisait regretter quelque chose, une seule chose : la solitude.

Influence parallèle

février 6th, 2011 § 0 comments § permalink

Le Gapeau, un fleuve côtier provençal dont la source se situe au pied du massif de la Sainte-Baume et qui longe La Crau avant de se jeter aux Salins d’Hyères est si j’en crois son origine un fleuve chargé de ces mystères qui disparaissent peu à peu et qu’on rencontre encore par le simple fruit de l’intuition, d’une vibration de l’air et des eaux. Le fleuve suit les versants ouest du massif des Maures dont les roches sombres le firent nommer « la montagne noire ». La présence sarrazine dans cette région est encore visible par de rares noms dérivés de l’arabe comme l’Almanarre, – « phare » – un site tout proche de l’embouchure du Gapeau. Ce fleuve reste mal connu de tous, même des riverains.

Where Am I?

You are currently browsing the roman-feuilleton category at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    février 2020
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    242526272829