novembre 17th, 2020 § 0 comments

ERRANCES
 

Je ne me souviens plus pleinement de mes errances
les unes étaient dans la nuit et le poteau
les autres sur les terres échevelées
les unes aux routes et les autres
dans les tombereaux d’astres qui se faisaient
mais toujours le son d’une solitude
et la renaissance le lendemain de l’olivier

je me souviens encore de certaines ombres violacées
d’ondes bleutées
mais dans la gorge toujours ou bien l’ivresse
ou bien la déconfiture d’années soumises
le vent du dehors est un reflet
où l’on n’objecte que sa conscience
mais le corps est témoin des seules draperies
des seuls blasons, et de l’indifférence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
    • Partenaire particulier dans
    • Florian dans
    • Timothée dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    janvier 2021
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031