mars 26th, 2020 § 0 comments

 

il y a une petite porte
on dirait que la condensation derrière est la même
que dans cette panoplie de plainte orageuse
de diamants qui se forment
puis ensuite jusqu’à ce que pas même une goutte de pluie ne puisse
pourtant donc cette condensation est la même
bien que la lumière soit différente
il y a une porte qui ouvre en vérité sur l’ardeur de ces nuages
sur les paquets noirs et étroits
les brumes dangereuses
les morts en sursis comme des nerfs
des réseaux qui circulent et tuent

il n’y a rien derrière que cette étendue
mais je ne dirais plus une porte
ni une ouverture
c’est un autre réseau, parallèle
c’est une autre manière
ce qui décèle son approche est une façon sans énigme
elle est là et elle se prépare
à tendrement déborder
elle est tout et elle dispense
non plus des diamants ou des gouttes de pluie
mais de la colle solaire
et encore ce ne sont que des herbes
des paysages liquides
des euphories.

cela colle autant que le froid qui lui est premier
est un dense réseau de vapeur intenable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    mars 2020
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031