(réécriture)

janvier 27th, 2020 § 0 comments

LE MAGICIEN

 

I

Dans les lettres et les paroles
Jamais il ne restitue de calculs
Mais avale de la sorte la bile
Le liquide propre à son avilissement
Il s’évanouit, dans les lèvres du monde
Il cabre et dès lors ses lettres confondent
L’obscurité et l’éclaircie

La musique avance comme une rivière
Et le rituel est la pure magie
La pure vie sans magie
Qu’elle délivre comme des serres chaudes
Dans la bouche d’un nourrisson
Musique et ce qu’il faut d’algèbres
Pour la construire mais les lettres demeurent
Dans l’évanescence des sons

 

II

La musique qu’il charrie
Le tonnerre de bonheur
Sont de simples éclairs
Mais la subite gratuité
Le subit envol des glaives
Et oiseaux intériorisés
Dans les dents et les cheveux
Du magicien cabré en arrière

Le magicien spectral
Développe le culte sans code
D’une vie sans demeure
Et de règles étoffées
Visant l’immatérialité
Seul le comble de la vie
Insinue ses groseilles
Et ses veines dans la nouveauté
D’une seconde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

What's this?

You are currently reading (réécriture) at Forages.

meta

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    février 2020
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    242526272829