janvier 3rd, 2020 § 0 comments § permalink

 

Irénique vous dites
ne serait-ce pas aussi une manière de voir l’opacité
une chose diffuse comme une diapositive
prenant à témoin ce qui est délivré
par les instances, par les sources de sapins
de palmeraies
des choses enfin qui ont subi une concrétion
jusqu’à faire une rose du désert

c’est ainsi que le rire et le visage ont gelé dans la terre
que les spasmes sont devenus de froids vertébrés
égarés dans des terres humides
des charges encore qui font voir
ce qu’est l’ablution, l’ablation dans son coffret noir

manie du poète d’être un verre brisé
et d’alanguir ses cieux et sa voix dans le spectre et la densité
d’une terre et de la grandeur
de cristaux ou bien de volets encore
quand il s’agit d’être une chose qui se desserre
quand il s’agit de sceller l’inexistence
et de mettre la main dans l’étau de douceur

Where am I?

You are currently viewing the archives for Vendredi, janvier 3rd, 2020 at Forages.

  • Articles récents

  • Commentaires récents

    • Florian dans
    • Laure dans
    • Marie dans
    • Lina dans Cosmos
    • Florian dans
  • Archives

  • Catégories

  •  

    janvier 2020
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031