Claire Ceira

aller (2)

par claire le 8 juin, 2017

demain
la peur lèchera la route
comme un animal devant le marcheur
guerre de mouvement
guerre de tranchée
obsidionnale ou guerre éclair
toutes les formes sont à examiner

tu t’es éveillée au pied du mont des oliviers
il y a une sueur sèche sur les herbes
il y avait des cris pendant ton rêve.

tu marches sous le soleil habituel du matin, tu as perdu ton auto
suffit-il de marcher seule, le dos bien droit
pour traverser la guerre ?
ou faut-il lui baiser la bouche
très longuement
mâcher son haleine et vomir ?

où est celui d’hier soir
son visage renversé ?

Laisser un commentaire

Required.

Required. Non publi.

Si vous en avez un.